Su: persister dans l’enfance

Le temps de mon enfance qui s’éloigne lentement à mesure que je franchis quelques étapes symboliques de la vie. Mais elle est toujours là, cette enfance, elle affleure, m’accompagne, et tout en regardant devant moi, j’emporte les éclats de rire, l’étonnement devant le monde, la spontanéité des désirs.

L’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir. (Proust)